1 Personnalise 1
2 Personnalise 1
3 Personnalise 1
4 Personnalise 1
5 Personnalise 1
6 Personnalise 1
7 Personnalise 1
8 Personnalise
9 Personnalise
10 Personnalise
11 Personnalise
12 Personnalise
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
AAW_8581 (Personnalisé)
AAW_8581 (Personnalisé)
AAW_8581 (Personnalisé)
AAW_8581 (Personnalisé)
AAW_8581 (Personnalisé)
AAW_8581 (Personnalisé)
previous arrow
next arrow

Le Salon

Salon de l’Ecole française 109ème édition,
du mardi 10 décembre au
dimanche 15 décembre 2024,
au Carré à la Farine 78000 Versailles

Carré à la Farine
Place du Marché Notre-Dame
70 bis, rue de la Paroisse
78000 Versailles
(monter l’escalier en entrant à gauche)

Salon 2024

Du mardi 10 décembre au
dimanche 15 décembre 2024

Nous aurons le plaisir de vous accueillir

En attente

En attente

Comment exposer ?

Le salon est ouvert à tous les artistes professionnels et amateurs de talent, résidant en France ou à l’étranger souhaitant exposer. Pour être exposant, vous devrez être sélectionné par le comité de sélection des œuvres et devenir adhérent de l’association. 

AAW 8598 Personnalise
MAIRED1 Personnalise 1

Entrée libre

Carré à la Farine
Place du marché Notre-Dame,
70 bis, rue de la Paroisse,
78000 Versailles

1 Photos batiment Carre a la Farine 1 Personnalise

Utiliser Waze
Parking public Marché Notre-Dame

Salon 2023

Invités d’honneur

Florence Enders
Sculpture

Antoine Vincent
Peinture

Affiche SEF 2023 A3

Salon 2022

Invités d’honneur

Daniel Convenant
Peintures

Bernard Varvat
Sculptures

00 AFFICHE 107e SALON EF A4 2 1 Personnalise

Salon 2021

Invité d’honneur

Thierry Van Quickenborn
Peintures

2021 Salon Affiche

Salon 2020

Invité d’honneur

Jean-Louis Sauvat
Peintures

0 Affiche salon 2020
Un peu d'histoire

Le salon de l’Ecole française eut pour Président Fondateur, en 1903, le peintre Paul Plument de Bailhac. Le Salon offrait un art classique : nombreux étaient les prolongateurs des peintres de Barbizon et du portraitisme mondain ; l’art monumental y était également bien représenté. On y organisa une rétrospective Eugène Boudin en 1908.

Après la première guerre mondiale, des artistes moins sophistiqués s’y retrouvaient, dont quelques-uns du groupe que l’on appelait « la Horde », qui fréquentaient Montparnasse et vivaient de façon assez prospère en se consacrant à des peintures mode années-folles. Sont également représentés au Salon quantité de peintres
post-impressionnistes.

Le Salon était très apprécié du public ; il avait alors pour président Gaston Cornil, portraitiste distingué, forte personnalité parisienne de l’époque ; on voit aussi apparaître parmi les organisateurs, Léon Reni-Mel qui le dominera pendant plus d’un demi-siècle (peintre militaire bien représenté au Musée des Invalides, qui fit aussi de nombreuses scènes typiques des Indiens d’Amérique et de villages bretons).

En 1939-44, comme en 1914, le Salon a continué se produire.

Dans les années 50, le Salon est honoré de la présence de plusieurs membres de l’Institut : Landowski, Grange, Cheyssiel, Decaris. Les acteurs Jean Marais, Alice Cocéa et Armand Mestral y exposent régulièrement ; Terzieff, Delplanque, Falcucci y montrent leur grand talent, ainsi qu’Alfred Chagniot qui devient commissaire général et ouvre le Salon aux provinces françaises et aux pays étrangers, tels que USA, Canada, Belgique, Espagne, Allemagne.

PETITJ1 Personnalise

En 1952, le Salon de l’Ecole française ajoute à son titre ‘Fédération de groupes d’exposants ». Ainsi naissait l’idée de réunir des exposants de tendances diverses. Deux ans plus tard, deux membres de l’association, la vice-présidente Lilas Bug et
Madame Bordeaux Le Pecq, décident d’approfondir davantage cette intention, de précipiter le mouvement et de l’intensifier.

Elles créent une association nouvelle qui, sous le nom de « Comparaison », présente en 1955 sa première exposition.

En 1978, Luc-Olivier Lesieur, peintre musicaliste, devient Président.

Lui succède en 1981, Marie-Josèphe Cotelle-Clère, sculpteur, qui fait parrainer le Salon par Alain Poher, Président du Sénat, ce qui lui permet de présenter l’École française plus de dix ans au Musée du Luxembourg.

8 Versailles rue de la paroisse perspective des halles Personnalise

Elle présente également certaines années le Salon dans plusieurs villes françaises, aussi
au Festival de la Chaise-Dieu.

 

L’association, devenue centenaire en 2003, a défendu l’art figuratif lorsque celui-ci était décrié et continue à le défendre, tout en y intégrant certaines des différentes tendances actuelles.

4 100eme Salon Personnalise